Accueil     Afrique

Voyages en Namibie
Circuits Aventure, Safaris et Voyages sur Mesure

Circuits accompagnés et Transafricaines en Namibie: Naukluft, Damaraland, Kaokoland, Etosha, Réserves de Caprivi, Kalahari. Extensions sur mesure vers le Botswana, le Zimbabwe, les Chutes Victoria. Pour tous les goûts et à tous les prix. L'un de ces voyages vous ressemble sans doute ! Sinon nous ferons le maximum pour vous satisfaire dans le cadre d'un voyage sur mesure dans ce pays hors normes !


  "Pistes Oubliées du Kaokoland": Naukluft, Damaraland, Kaokoland et Etosha

22 jours Vols Inclus À partir de 5.300 euros
Un voyage incontournable en Namibie ! Du Désert du Naukluft à Etosha via le Kaokoland, un voyage "mixte", entre lodges et campements. Tout en 4x4 et uniquement en Namibie, participez au voyage le plus "pointu" sur cette destination exceptionnelle via des pistes peu fréquentées. Selection Samsara

  "Namibie Essentielle" : Naukluft, Damaraland et Etosha

12 jours Vols Inclus À partir de 3.100 euros

Pour ceux qui ont peu de temps pour voyager en Namibie et souhaitent en voir l'essentiel : Désert du Naukluft, Sossusvleï, Swakopmund, Damaraland et Parc National d'Etosha. Un bon compromis !

 "Infinite Kaokoland"

14 jours Vols Inclus À partir de 8.200 euros

Un Safari Fly In d'Exception en nord Namibie : En avions taxis, sur les traces des Himbas et des éléphants du désert. Un voyage 100% Kaokoland. Pour ceux qui ne sont interessés que par cette région reculée ou pour ceux qui ont déjà fait un circuit et souhaitent approfondir !

  Safaris et Transafricaines : Voyages d'aventure en Afrique Australe

De 17 à 24 jours Vols Inclus À partir de 3.150 euros

Safaris en Namibie et Afrique australe combinés. Le Cap, Namibie, Botswana, Chutes Victoria, Zimbabwe, Mozambique, Eswatini, Lesotho... Versions "Campements", versions "Confort" ou versions "Silver" (safaris sans participation). Choisissez votre style !

 

La Namibie s'est beaucoup valorisée ces dernières années aux yeux de tous. Il est vrai que la destination à de quoi séduire ! Le pays s'étend de l'Angola à l'Afrique du Sud et de l'océan atlantique au Botswana. Un pays de grands espaces ! Paysages multiples, second canyon au monde (Fish River), Désert du Kalahari, fôret de Kokerboom (arbres carquois de la famille des Aloes), plus hautes dunes du monde dans le désert du Namib Naukluft (Sossusvleï), vastes étendues du Damaraland, massif granatique du Brandberg où un voyageur averti pourra voir damans, antilopes, civettes, singes ou encore rhinocéros noirs, gravures bushmen de Twyfelfontein, tuyaux d'orgues, fresques San, derniers éléphants du désert, rencontres aux hasard des pistes avec les pasteurs semi-nomades Himbas et paysages infinis du majestueux Kaokoland avec ses éléphant et girafes comme issus de nulle part, Chutes d'Epupa sur la Kunene River, faune omniprésente du Parc National d'Etosha, Parcs de la bande Caprivi offrant un accés direct aux Chutes Victoria au Zimbabwe, plateau du Waterberg…
La Namibie reste sans doute l'une des dernières contrées sauvages d'Afrique et offre une vision panoramique de toute l'Afrique en une seule destination. De longues (et heureuses) expériences de voyages et safaris en Namibie, dans des paysages de toute beauté, ont forgé notre connaissance du terrain depuis de nombreuses années. On choisit la Namibie principalement pour ses grands espaces.
Alors, Samsara Voyages vous souhaite la bienvenue dans les espaces infinis d'une autre Afrique !

Sossusvleï au lver du jour, Désert du Naukluft Dunes du Naukluft Dead Vleï et ses arbres fossiles Coucher de soleil sur le Damaraland Le kaokoland et ses paysages sauvages Couple de lions,rencontre en safari


Le désert du Naukluft
De la rivière Orange qui marque une frontière naturelle avec l’Afrique du Sud jusqu’à Swakopumd s’étend le désert du Naukluft, très certainement le plus vieux désert au monde. Il est principalement connu pour trois aspects majeurs : Fish River Canyon, le second canyon au monde, les plus hautes dunes du monde de Sossusvleï tout au bout du couloir de la Tsauchab et enfin la Vallée de la Lune (Moon Valley) proche de Swakopmund. Le parc national du Namib-Naukluft quand à lui, avec une superficie totale de 49 770 km2 (superficie supérieure à celle de la Suisse !) est le plus grand parc d’Afrique. Serpents, geckos, insectes mais aussi hyènes, chacals et oryxs représentent la population majeure de cet endroit hors du commun maintenu en vie par le courant du Bengela qui remonte sur la côte depuis l’Afrique du Sud et oxygène avec son brouillard ce désert lunaire. On y trouve les plus hautes dunes du monde et « Big Daddy » à Sossuvleï. Les dunes peuvent culminer à 300m et s’étendent jusqu’à l’Atlantique, formant des estuaires offrant de belles possibilités d’observation d’oiseaux (Sandwich Harbour par exemple). Globalement, le Naukluft couvre donc toute la partie sud-ouest de la Namibie depuis la rivière Orange jusqu’à Swakopmund.
Jeune Himba dans le Kaokoland Enfant Himba dans un village Famille Himba dans le Kaokoland

Le Damaraland
Le Damaraland est un semi-désert situé à l’intérieur des terres entre Swakopmund et les portes du Kaokoland. Cett région offre de superbes paysages de dômes granitiques dans lesquels on peut découvrir les traces de l’art rupestre bushmen. En remontant de Swakopmund vers le Kaokoland, on trouvera un petit groupe de montagnes dans lesquels la randonnée est une belle activité dans des paysages irréels: Spitzkoppe ou Spitzkopje en est l’un des meilleurs exemples. Le massif du Brandberg (montagne de feu), à 2.573m d’altitude est le point culminant de la Namibie. Les cratères Messum et Doros sont d’autres curiosités dignes d’intérêt de la région mais nous vous conseillons pour cela soit d’avoir un guide local soit de vous diriger vers un circuit du type Pistes Oubliées du Kaokoland que vous pourrez trouver dans nos programmes Namibie. Twyfelfontein et de ses gravures pariétales bushmen est un site classé au patrimoine mondial depuis 2007. Vous pourrez, avant de poursuivre votre piste soit vers le Kaokoland soit vers Etosha découvrir les « tuyaux d'orgue » constitués de nombreuses colonnes angulaires de dolorite et, non loin des tuyaux d’orgue, découvrir la « montagne brulée » ou encore la forêt pétrifiée. Un des must du nord Damaraland (et du Kaokoland, bein sur) reste la recherche des éléphants du désert ou des rhinocéros noirs. Baboins, zèbres, oryxs, girafes et peut être éléphants du désert et rhinocèros noirs berceront votre traversée du Damaraland.
Enfant Himba, Kaokoland Sesriem au coucher du soleil, dune Elim Les chutes d'Epupa en avril

Le Kaokoland
Au nord du Damaraland, la région du Kaokoland (ou Kaokoveld) est sans nul doutes l'une des dernières régions sauvages d’'Afrique australe. Sa particularité est d’accueillir en ses terres les dernières populations d’éléphants, de rhinocéros noir et de girafes vivant en milieu désertique. Son peuple, les Himbas, pasteurs semi-nomades descend directement des premiers Hereros qui ont migré dans le nord de la Namibie au 16ème siècle. La région est caractérisée par des montagnes escarpées disséqués par de nombreux cours d'eau et diffère grandement de Damaraland en termes d'accessibilité et d’infrastructure. Bordé au sud par la rivière Hoanib et au nord par la Kunene River qui marque une frontière naturelle avec avec l’Angola, le Kaokoland culmine à 2.040m d’altitude (Montagnes de Baynes). Connu pour son peuple himba et les chutes d’Epupa, le Kaokoland offre bien d’autres paysage isolés tels que la vallée dorée de Marienfluss ou l’aspect quasi saharien de la vallée de Hartmann mais ces deux vallées difficiles d’accès ne sont pas à notre sens à inclure dans un autotour. Les éléphants du désert ne sont pas comme certains le mentionnent une sous-espèce différente des autres éléphants que l’on peut trouver en Namibie mais ce sont des éléphants qui ont su remarquablement s’adapter aux conditions de vie en milieu désertique en maitrisant leur mode de vie, notamment en ce qui concerne leur consommation d’eau et leur alimentation. Ainsi, contrairement aux autres éléphants qui ont la nécessité de boire quotidiennement, ils sont capables de se passer d’eau jusqu’à quatre jours. Pendant les périodes de sécheresse, ils vont même creuser des trous profonds dans le lit des rivières créant par la même occasion de nouveaux et éphémères points d’eau pour d’autres espèces. Elephants du désert et rhinocéros ont été les victimes dans les années 1977 à 1982 de périodes sécheresse extrêmes mais aussi à un braconnage intensif ce qui en a réduit le nombre de manière drastique.
Zèbres en safari à Etosha Elephant à Etosha Coucher de soleil à Sesriem

Le Parc National d'Etosha
Internationalement renommé, le Parc National d'Etosha est l'un des plus beaux et des plus importantes réserves d’Afrique australe. Déclaré parc national dès 1907 et couvrant une superficie de 22.270 km carrés, il abrite 114 espèces de mammifères, 340 espèces d'oiseaux, 110 espèces de reptiles, 16 espèces d'amphibiens et, étonnamment, une espèce de poisson… La partie principale d’Etosha (en tout cas celle que vous aurez l’occasion de découvrir lors de vos safaris) est un « pan » tout comme les pans du Botswana. En saison sèche il offre un paysage désertique à perte de vue. En saison verte, il se remplit parfois de manière éphémère d’eau attirant ainsi échassiers et flamands roses. Les nombreux points d’eaux crées au bord du pan attirent tout au long de l’année de nombreuses espèces : antilopes, éléphants, girafes, rhinocéros, gnous, autruches mais aussi des félins comme le lion. Du fait de sa géologie, Etosha offre une visibilité maximale sur la faune. En dehors de son aspect désertique, la végétation dominante dans Etosha est le Mopane. Le parc est ouvert uniquement du lever au coucher du soleil. En dehors de ces heures, les visiteurs doivent soit être dans l'un des camps à l’intérieur du parc soit être sortis des limites du parc (très nombreux hébergements disponibles à l’extérieur).

Les reserves du Nord Est et de la Namibie et Caprivi
Pour ceux qui vont vers les Chutes Victoria au Zimbabwe, il faut emprunter la bande de Caprivi qui est parsemée de réserves frontalières avec le Botswana : Khaudom (ou Kaudom), Mudumu et Mamilli. Nous saurons en fonction de la saison et du nombre de jour que vous voulez y consacrer vous proposer un programme personnalisé si vous les souhaitez.

Zimbabwe, Botswana, Chobe et Chutes Victoria
Nous vous conseillons dans le cadre d’un autotour, pour aller au Zimbabwe et aux Chutes Victoria de laisser votre véhicule en Namibie à Katima Mulilo. De là, nous mettrons à votre disposition un moyen de transport qui vous permettra de rejoindre le Zimbabwe dans avoir à y entrer votre auto. En effet, vous n’aurez pas besoin de votre véhicule aux Chutes Victoria. Cela vous évitera de fastidieuses formalités et parfois de longues heures d’attente ainsi que des frais de restitution au Zimbabwe. Il en va de même si vous voulez faire une halte au Parc Chobe au Botswana. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.


Quelques idées d'extensions : nous consulter


Les Chutes Victoria / Victoria Falls
au Zimbabwe

Le Cap / Cape Town
en Afrique du Sud


Quelques images sur ces voyages

Haut de page